lien up
lien accueil

Réseau des Nouvelles des Marchés

Les prix par marché

lien accueil

En cours

requête en cours


RNM

MIN de Toulouse : fruits et légumes (cours Grossistes)

Définition - Méthodologie
Réalisation DRAAF Occitanie - SRISET - Centre RNM TOULOUSE

lien Dernier marché lien Historique 12 mois


Présentation du marché

Au coeur de la région Occitanie, Toulouse, 4ème ville de France, dispose d'un marché de gros classé Marché d'Intérêt National (MIN) depuis 1964. Véritable levier économique métropolitain et régional, pourvoyeur de 900 emplois directs et 6000 emplois indirects, le MIN de Toulouse s'établit sur une surface d'une vingtaine d'hectares et génère un chiffre d'affaires avoisinant les 335 M€, correspondant notamment au flux de quelque 230 000 tonnes de denrées alimentaires dont 75% en fruits et légumes qui y transitent (le reste en fleur, viande et marée). C'est aussi près de 150 entreprises dont une vingtaine de grossistes spécialisées en fruits et légumes et un peu moins de 350 producteurs. 3200 acheteurs sont référencés.

Dans une volonté d'optimiser le modèle économique du MIN de Toulouse, de permettre une politique d'investissement à long terme et de développer les capacités logistiques du site, Toulouse Métropole confie en juillet 2017, la délégation de service public (DSP) à un groupement tripartite composé de la SEMMARIS (société gestionnaire du MIN de Rungis), du groupe LA POSTE et de la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées.

L'une des exigences principales de Toulouse métropole réside dans le caractère innovant de la proposition d'une stratégie de développement permettant de prendre en compte l'émergence des nouveaux modes de consommation (le bio, les nouvelles tendances alimentaires...), le déploiement des circuits de proximité et l'essor du e-commerce. En outre, la Métropole souhaite également que soit créée une plateforme multimodale permettant les livraisons de la ville par des modes de transport "propres" via une plateforme adaptée aux nouveaux modèles économiques ainsi qu'aux transitions numérique et énergétique.

Le MIN de Toulouse se nomme aujourd'hui, Le Grand Marché.

http://www.lgm-mintoulouse.com

Le fonctionnement du marché de gros

Le marché de gros est réservé aux professionnels détenteurs d'un KBIS et dont l'accès est soumis à un droit d'entrée.

Les grossistes en fruits et légumes sont regroupés dans une halle couverte d'un toit en alvéoles rouge, baptisée "la chenille". Les cases des grossistes sont situées de part et d'autre d'un couloir tout en longueur de 450m. Toutes les cases ont un accès vers l'extérieur donnant sur un quai de chargement/déchargement. Un grossiste peut louer une ou plusieurs cases.

Les transactions de gré à gré entre vendeurs et acheteurs sont régies par un règlement intérieur (respect des personnels du marché, des lieux, des horaires, des transactions...).

Acheteurs et vendeurs

Les grossistes ont un rôle important dans la mise en marché des produits agroalimentaires, notamment hors grande distribution : restauration hors foyer, magasins de proximité...

Les produits proposés à la vente ont des origines diverses. On y trouve des produits locaux, nationaux mais aussi et surtout internationaux (EU et hors EU).

Les acheteurs peuvent être d'autres grossistes ou semi-grossistes, des forains (marchés de plein vent), des restaurateurs, des magasins primeurs, des épiciers, restaurations collectives...

L'enquête RNM

Les cotations au stade marché de gros sont réalisées sur la base d'un recueil d'informations auprès d'un échantillon représentatif de grossistes présents sur un marché d'intérêt national (MIN) ou un marché de gros. Elles concernent des produits agricoles frais destinés à des collectivités, des détaillants, des restaurateurs ou des centrales d'achat.

Les informations recueillies concourent au suivi de transmission des prix dans les filières en fonction des circuits, à la fourniture de références nationales pour les opérateurs (industriels et artisans, acheteurs des collectivités...) ainsi qu'à la production d'indicateurs statistiques.

https://rnm.franceagrimer.fr/rnm/enquetes.shtml

L'organisation :

  • Les jours d'enquêtes sont les mercredis et vendredis
  • Le RNM mobilise un à deux agents toute l'année à partir de 8h30.
  • Les agents enquêteurs interrogent, en face à face, ces opérateurs sur les prix pratiqués et leur perception du marché. Ils peuvent aussi obtenir ces informations via des listings

La cotation :

  • Elle définit, pour chaque produit (libellé précis qui tient compte de la variété, du conditionnement, de la catégorie, de l'origine et du calibre), un prix mini, un prix maxi et un prix moyen.
  • Elle peut s'accompagner d'un commentaire de conjoncture qui peut expliquer les variations de prix.
  • Les prix sont définis hors taxes, conditionnés.

La diffusion :

  • Les cotations, une fois saisies en fin de matinée, sont diffusées instantanément.