lien up
lien accueil

Réseau des Nouvelles des Marchés

Les prix par marché

lien accueil

En cours

requête en cours


RNM

MIN Rungis Fleur de gros - (Fleurs & plantes ornementales - cours Gros)

Définition - Méthodologie
Réalisation DRIAAF Ile de France - SRISE - Centre RNM RUNGIS

lien Dernier marché lien Historique 12 mois


Présentation du MIN de Rungis

Le MIN de Rungis (Marché d’Intérêt National) a été créé en 1969. Il se situe en Île-de-France au cœur d'un bassin de 18 millions de consommateurs. C’est le plus grand marché de produits agricoles frais du monde : 230 hectares, 1 200 entreprises pour 1,7 millions de tonnes de produits alimentaires commercialisés chaque année (près de 3 millions de tonnes avec le transit).

La SEMMARIS, qui est la société gestionnaire du MIN, offre des services logistiques (bâtiment, quai, frigo etc.) et assure le respect du règlement et du bon déroulement des transactions. Les transactions de gré à gré (mise en présence des vendeurs et des acheteurs) sont organisées par plage horaire dans des bâtiments dédiés (marchés physiques).

Plusieurs secteurs sont représentés : produits carnés, produits laitiers et avicoles, produits de la mer, fruits et légumes et fleurs. Un carreau des producteurs permet la commercialisation des fruits et légumes et des fleurs d’Île-de-France.

Présentation du secteur des fleurs

Le secteur des fleurs coupées et plantes en pots compte un bâtiment et divers bâtiments annexes, dans lesquels plus de 130 millions de tiges par an sont commercialisés par les grossistes.

Acheteurs et vendeurs

  • Les vendeurs sont des grossistes qui commercialisent des fleurs coupées et des plantes en pots.
  • Les acheteurs sont très diversifiés : expéditeurs, grossistes, demi-grossistes, détaillants forains, magasins spécialisés (fleuristes).

Les produits présents

Une très large gamme de fleurs coupées et de plantes en pots.

L’enquête RNM

  • Le RNM mobilise un agent le mardi et le jeudi pour relever les prix pratiqués par les vendeurs et effectuer une cotation.
  • L’enquêteur questionne les vendeurs sur les prix.
  • Ces prix correspondent à des libellés qui précisent la variété, la catégorie, le calibre, l'unité de vente et l'origine.
  • Pour établir une cotation, l’enquêteur doit disposer de 3 sources minimum.
  • Ces informations sont saisies et diffusées le mardi et le jeudi par le réseau.